Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

.....ce que c'est qu'être un manager et tenter de le faire mieux (mais c'est pas facile).

Le Lean n'est pas un processus (1ère partie) ?!?

Publié le 29 Août 2022 par Nico in lean, management

Nous avons pris l'habitude dans tout ce que nous faisons de chercher à suivre un processus, une liste d'étapes à franchir pour atteindre un objectif fixé. C'est surement très rassurant, et cela donnera toujours une idée de l'endroit où nous nous trouvons et surtout ce qu'il reste encore comme chemin à parcourir. Et puis, pour un manager, c'est toujours plus facile de construire un processus pour en expliquer les étapes et les objectifs. Pour le top management, le processus et ses objectifs découlent de la Vision et de la Stratégie ; pour les managers de proximité, les processus créés permettent de suivre l'ensemble des actions confiées aux collaborateurs et surtout suivre leurs avancements (des actions, pas des collaborateurs 😊).

De ce que j'ai compris avec Lean, lorsque l'on initie cette démarche, c'est que c'est un peu plus compliqué. Et du coup, cela peut heurter un fonctionnement "rationnel-rassurant-facile à suivre" que nous cherchons tous à obtenir.

En effet, il n'y a pas d'étapes "mécaniques" à franchir pour passer d'un état de l'organisation dans lequel le Lean serait absent à un état magique pour lequel le Lean serait partout. Il y aurait plutôt des formes fondamentales à observer puis à pratiquer chaque jour pour que le fonctionnement s'améliore et que l'organisation devienne progressivement Lean.

Les formes fondamentales seraient au nombre de 5, voici ci-dessous les 3 premières :

 

​​1. Réfléchir sur la Valeur client

Pour Lean, un client n'est pas perçu comme un marché à conquérir mais plutôt comme un ami à aider pour son développement.

Donc, réfléchir sur la Valeur client c'est surement se demander ce que client recherche dans les produits et services proposés qu'il ne trouve pas ailleurs et surtout dont il a réellement très envie pour se développer.

De plus, c'est aussi rechercher les inconvénients à supprimer de l'offre afin que le client obtienne ce qu'il veut sans être contrarié par des problèmes d'utilisation ou par des coûts élevés.

Et enfin, trouver comment on peut réduire l'empreinte environnementale des produits et des services.

 

2. Faire en sorte que le travail devienne plus facile

La méthode habituelle de management est en général de reformer ("re-former" pas réformer…) les individus afin qu'ils travaillent plus et plus fort. La vision Lean est plutôt de faire en sorte de créer un environnement pour que le travail soit plus facile.

Donc, faire en sorte que le travail devienne plus facile, c'est surement rechercher les mesures pratiques à prendre pour le travail soit plus fluide, et ainsi que les individus réussissent plus facilement.

En conséquence, réussir plus facilement permettrait à chaque individu de développer 3 niveaux de confiance : la confiance en soi, la confiance envers son encadrement et la confiance envers son entreprise.

Quoi de mieux que de développer la capacité individuelle à résoudre les problèmes !

 

3. Travailler dans un environnement plus visuel

Travailler plus visuellement, cela permettrait de savoir facilement où en sont les projets et l'avancement des actions et surtout partager et donc communiquer factuellement.

Donc, créer un environnement plus visuel, c'est surement rechercher des moyens pour construire un outil de communication qui ferait en sorte que chaque individu, sur son lieu de travail, comprenne intuitivement ce que signifie le succès, comment le flux de travail évolue et s'il existe un problème qui oblige à tout arrêter ou à corriger avant de poursuivre.

 

Les 2 dernières dans un prochain article !

Nico

Sources : http://leadwithlean.com/2016/01/the-five-forms-of-lean/ et https://leanapm.jimdofree.com/